Accueil > Vivre éthique > Cuisine bio - recettes > Plats > Steak de tofu

Steak de tofu

Ingrédients :

- Du tofu (100 à 125 g/ personne)
- Du soyu ou du tamari (1 càc/ tranche)
- Du bicarbonate de soude (une pincée)
- De la crème fraîche épaisse

Mode d’emploi :

- Couper le tofu en tranches et le rincer.
- Verser le soyu dans une poêle avec la pincée de bicarbonate (le tofu gardera ainsi son moelleux intérieur et sera plus digeste).
- Ajouter le tofu, couvrir et cuire à feu doux.
- Retourner une ou deux fois les tranches.
- Arrêter le feu quand le soyu est absorbé.
- Ajouter la crème fraîche en remuant.
- Servir seul ou avec des légumes (haricots verts,...).


Merci à Yves Bramas

Messages

  • De la crème fraîche épaisse ? Celle qui contient des ferments lactiques d’origine animale ?

    • Peut être bien...Mais es-tu végétarien ou végétalien ? Faut pas venir fou non plus !!

    • Je suis vegan de naissance. J’ai de la chance donc si il y a quelque chose qui vient du ciorps des animaux dans cette recette, je ne peux pas la manger. Pourquoi ce site est pour le végétarisme et pas pour le végétalisme ? Je suis contre le végétarisme parce-qu’on maltraite les poules pour les oeufs, les vaches pour le lait et les abeilles pour le miel. Même si on les maltraita pas, je ne mangerai pas d’eoufs, de lait et de miel parce-que les humains sont herbivores. Ils ne sont pas fait pour manger des choses qui viennet des animaux. Donc, si j’avais élevé des poules dans une ferme, sans les maltraiter, je ne mangerai pas leurs oeufs parce-que ça ne se mange pas. Ce n’est pas fait pour être mangé. En plus, manger quelque chose qui vient du corp d’un animal, beurk, c’est dégoûtant.

    • HEU !!

      Il y a moyen de manger des oeufs , du lait et du miel sans "exploiter" les animaux. Faut se renseigner sur la condition animale avant de dire de telles grossièretés.
      Personnellement, j’ai des poules qui vivent libres et très heureuses. Tous les soirs, elles reviennent au poulailler là où elles pourront dormir bien protégées.
      J’ai aussi des abeilles qui me donne leur miel car si je ne le prenais pas, elles deviendraient bien à l’étroit dans leur ruche : assez pour essaimer et aller MOURIR dans la nature en quittant la ruche devenue trop petite car le miel, ça prend la place du couvain. Et puis, si je n’étais pas là pour les nourrir durant l’hiver, elles mourraient toutes.

      Ignores-tu qu’une vache qui ne se fait pas traire souffre énormément : le lait engorge le pis et c’est elle qui cours à l’étable et meugle pour se faire traire.

      Echanger des services n’est pas exploiter !

      Si plusieurs exploitent les animaux à outrance, ce qui est inacceptable, d’autres(moi par exemple), les traite comme des animaux de compagnie, leur apportant protection, chaleur, amour et bonne nourriture.

      Et depuis quand les humains sont-ils herbivores ?

      Tu ne devrais pas écouter toutes les bêtises qu’on te dit et vérifier avant de faire la morale aux autres !

      D’une végétarienne amoureuse du respect de la vie et de ses poules et abeilles.

    • Il faut reagir avec intelligence.

      Je suis etudiante en ecologie et vegetarienne, ces domaines souffrent de personnes comme toi : ceux qui s’expriment sans reflechir, qui ne savent pas discuter avec les gens sans les laisser parler et qui de toute facon ne nous ecouterons pas car ils detiennent la verite sacre que nous comprendrons jamais selon toi. On peut etre militant et s’impliquer pour des causes qui nous sont chers sans virer abrutis, le meilleur moyen de faire comprendre aux autres ses convictions, c’est de pouvoir en parler sans exclure la personne par des propos violents a son encontre des l’ouverture de la discussion. A force de rencontrer des gens qui avaient le meme comportement que toi, j’ai trouve ma voie dans l’ecologie par les etudes et je pense que je servirai plus la planete ainsi. Ce que j’ai appris par mes etudes, c’est que nous avons d’abord ete a differentes periodes carnivore et omnivore (on a alterne regulierement les 2 regimes alimentaires), peu importe l’etape de l’evolution que tu vises, on a toujours mange de la viande. Maintenant, nous avons une agriculture suffisamment importante pour nous laisser le choix de ce que nous allons mange, c’est ainsi que par conviction certains d’entre nous sont devenus vegetariens ou vegetaliens... Nous avons le choix, mais l’etude anatomique et microbiologique de notre organisme nous montre que nous sommes concus pour etre omnivore a la base, ton regime alimentaire actuel n’est pas inne ou naturelle au sens biologique du terme, mais un choix.

      La raison pour laquelle nous sommes montres du doigt, c’est parce qu’il y a au sein de notre "communaute" des personnes comme toi qui ne sont pas ouverte d’esprit et qui ne peuvent pas en parler sans s’emporter, et comme generalement, on tombe sur des ’mangeurs de viandes’ du meme acabit, les echanges ne peuvent pas etre instructif. Je vis ma situation comme une normalite au sein des autres, quand je vais manger au restaurant, m’acheter mon petit repas du midi ou manger ce que j’ai prepare dans ma petite boite, je ne balance pas a la tronche des autres que ce sont des barbares mangeurs de viande ou un petit "je suis vegetariennne au serveur", je choisit ce qui ne contient pas ce que j’ai choisit de ne plus jamais manger ou je demande si c’est possible de preparer une version ’sans ’ pour moi... Il y a des amis a moi qui se sont rendus compte que je suis vegetarienne au bout de plusieurs mois, car pour un stage dans une station biologique, le prof a demande aux vegetariens de lui signaler afin que les cuisinieres puissent nous faire nos petits plats ! C’est te dire l’ouverture d’esprit des gens quand les choses sont faites intelligemment.

      Pour le reste, la personne qui a repondu avant moi a raison. Nous avons domestique des animaux qui ont ete selectionne pour developper certaines caracteristiques en fonction de nos besoins a nous et nous seul, ils dependent maintenant de nous et nous pouvons plus les rendre a la vie sauvage (deja rien que parce que nous ne leur laisserons pas d’espace pour ca). Nous les soulageons quand on les trait, on collecte leur miel... le benefice est reciproque tant qu’on les manges pas pour faire de la place aux nouvelles tetes du cheptel, a toi de choisir tes produits et d’en choisir la source parce que c’est bien beau de ne manger que des legumes, mais quand tu vois le nombres d’animaux tuer dans un sol pour que tu puisses manger une courgette ou une baguette, tu finiras par ne plus rien manger, a moins que l’agonie d’un Myriapode sectionne par une beche dans ton jardin ne soit rien pour toi par rapport a une vache qu’on trait 2 fois par jour... la on rejoint 2 problemes qui sont au coeur de ma these sur la conservation des especes : la tragedie des communs et les especes non charismatiques. Et puis, ne renies pas des millions d’annees d’evolution comme ca, un homo erectus serait surement beaucoup plus humain que nous et un repas ne doit pas se transformer en une crise d’hysterie, mange ce que tu veux et expliques toi calmement avec les autres pour que le message passe, tu verras, il y a des amis qui me prepare ma popote speciale pour moi quand je vais manger chez eux, c’est marrant parce que le plus souvent, ils passent plus de temps rien que pour ton petit plat ou qui te telephonent pour savoir si ils peuvent mettre des oeufs dans leur gateau !

      Dis moi, quand tu te manges un moucheron dans l’oeil, tu gueules parce qu’il t’a fait mal ou parce qu’il est mort a cause de toi ?