Accueil > Informations > Vie associative > Une corrida pour Haïti : le comble de l’indécence

Une corrida pour Haïti : le comble de l’indécence

Comble de l’indécence : Simon Casas, délégataire de service pour la tauromachie à Nîmes, crée, selon lui, « l’événement » en utilisant le drame qui vient de se jouer à Haïti ! Il a en effet demandé à Sébastien Castella, torero vedette, de se produire à Nîmes le 13 mai, afin de reverser les recettes de la corrida aux sinistrés d’Haïti. Les médias sont en ébullition et certaines chaînes de télévision pourraient même retransmettre l’événement en direct. Un coup de pub inespéré pour celui qui se prétend « directeur des arènes de Nîmes »...
Car nous ne sommes pas dupes : « au-delà du geste, soit disant désintéressé, et qui ne devrait par conséquent souffrir aucune critique, c’est évidemment l’image des sinistrés qui est mise au service de la tauromachie, et non l’inverse. Une tauromachie bien mal en point, qui tente de redorer son blason, se voulant inattaquable, à défaut d’être indéfendable » s’insurge Claire Starozinski, fondatrice de l’Alliance Anticorrida.
En effet, depuis quelques années la désaffection galopante des spectateurs entraîne la suppression de nombreuses subventions publiques, vitales pour voir perdurer les spectacles de mort.
Enfin, sait-on qu’il s’agira, ce jour-là, d’une corrida particulière dite de « bienfaisance », avant laquelle les taureaux, souvent de « deuxième choix », subiront légalement une amputation à vif des cornes ? Ceux qui souffrent et qui ont besoin de fonds supporteraient-ils de voir les sévices infligés aux taureaux en leur nom ? » poursuit Claire Starozinski.
Il existe beaucoup d’autres moyens pour récolter des fonds et, heureusement, l’immense majorité des français l’a compris depuis belle lurette...


Communiqué de l’Alliance anticorrida du 21/01/2010. Site web : http://www.allianceanticorrida.fr