Accueil > Informations > Vie associative > Corridas en Catalogne

Corridas en Catalogne

Le 28 juillet 2010, l’interdiction des corridas en Catalogne a été débattue et votée, avec 68 pour, 55 contre et neuf abstentions.
Le 20 octobre 2016, le tribunal constitutionnel a jugé que le Parlement catalan avait les compétences pour réglementer les corridas, mais pas pour prononcer leur interdiction.
«  Pour les aficionados le problème reste donc entier car il existe des centaines de façons de réglementer les corridas, à commencer par en interdire l’accès aux enfants qui sont les aficionados de demain  » explique Claire Starozinski, présidente de l’Alliance Anticorrida. «  On peut aussi imaginer des spectacles sans banderilles, ni pique, ni mise à mort », ajoute-t-elle en souriant.
D’autant que Neus Munté, conseillère et porte-parole du Gouvernement catalan, affirme que seule la décision du Parlement Catalan sera respectée. Car la loi sur la protection animale relève uniquement des compétences de la Catalogne !
Enfin, ce qui importe, c’est la réalité : en Espagne, entre 2007 et 2014, le nombre d’arènes est passé de 902 à 433 et la baisse de fréquentation a atteint 46 %. En France, en 2015, on est passé de18 corridas à 13 à Nîmes, et Béziers accuse une chute de 25 % pour 2016.
« Quoi qu’il puisse arriver en Catalogne, la corrida est à bout de souffle et ce n’est pas un baroud d’honneur qui pourra la sauver  », conclut la présidente de l’Alliance Anticorrida.


Alliance Anticorrida, Bp 77023, 30910 Nîmes cedex 2. Site web : www.allianceanticorrida.fr