Accueil > Informations > Vie associative > La corrida n’en finit pas de reculer

La corrida n’en finit pas de reculer

Chers amis de combat,
Dans Midi libre aujourd’hui, l’article suivant : "La fin de Graines de toreros".
Des capeas sans mise à mort, une enveloppe passée de 90 000 à 30 000 euros et trois organisateurs au lieu d’un : le tournoi graines de toréros n’aura pas survécu à l’affaire "Rodilhan" où, le 8 octobre, pour la finale, des aficionados s’étaient acharnés sur des antis. A sa place, Agglo Toro, une succession de rendez-vous dans les arènes auxquels ni les organisateurs (deux écoles et une association) ni ceux qui payent ne semblent croire.
Même René Abric, défenseur des cultures taurines à l’Agglo et maire de Langlade, monte au créneau en réclamant au président Fournier au moins une finale avec mise à mort.
L’action de Rodilhan, organisée par Animaux en Péril, le CRAC Europe pour la protection de l’enfance et Droits des Animaux le 8 octobre 2011, aura donc permis la suppression des séances de torture de « graine de tortionnaire » ! Un immense merci aux 95 participants ! Nous préparons la suite pour 2012 !


Communiqué de presse du Crac Europe, 01/07/2012. Site web : www.anticorrida.com