Accueil > Informations > Vie associative > Paysages de France... pollués par les publicités

Paysages de France... pollués par les publicités

Affichage publicitaire : l’État à nouveau condamné à cause de la carence d’un préfet !
Le tribunal administratif de Grenoble a condamné l’État pour la 53e fois [*], le 21 juin 2011, à cause du refus de l’un de ses représentants de mettre en œuvre les dispositions du Code de l’environnement en matière d’affichage publicitaire et d’enseignes. Ce jugement porte à huit le nombre de condamnations de l’État du fait de la carence du préfet de l’Isère, département où l’association a son siège.
Voici plus de 10 ans déjà, les efforts déployés par Paysages de France pour obtenir du préfet de l’Isère qu’il fasse appliquer la loi s’étaient heurtés à un mur. Malgré de multiples démarches et deux manifestations, le 5 juin 1999 et le 27 mai 2000, au pied et au sommet de la gigantesque "raquette” Leclerc, seule la saisine du tribunal administratif avait finalement permis d’obtenir le démontage de cette dernière, le 9 janvier 2001.
En 2004, la Cour de cassation avait considéré une telle carence comme « une inertie constitutive d’une forme de complicité » avec les auteurs des infractions.
Non seulement les condamnations antérieures n’auront pas servi de leçon au préfet, cela malgré l’exceptionnelle patience dont l’association a fait preuve dans cette affaire, mais, du fait de la carence du représentant de l’État, le tribunal a été conduit à enjoindre à ce dernier d’adresser, dans les 15 jours suivant la notification du jugement et sous astreinte de 100 € par jour de retard, les arrêtés mettant en demeure ceux des contrevenants qui ne se sont pas encore mis en conformité.
Alors qu’une vingtaine de dossiers sont toujours en attente, Paysages de France rappelle au préfet de l’Isère la proposition qu’il avait faite de recevoir l’association et lui demande de traiter au plus vite les dossiers en souffrance, cela notamment afin qu’elle ne soit pas à nouveau contrainte de saisir la justice.
Une carence d’une ampleur extraordinaire.
La carence du préfet de l’Isère n’est pas un cas unique, loin de là. Malgré le nombre impressionnant de condamnations dont l’État a été l’objet, certains préfets refusent obstinément d’agir : non seulement plusieurs affaires ont été portées devant la justice au cours de ces derniers mois, mais plusieurs autres devraient l’être prochainement...
[*] Tribunaux d’Amiens, de Caen, Cergy-Pontoise, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, d’Orléans, de Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Versailles.
D’ailleurs, le 25 juin 2011, l’association organisait en Ardèche un "bâchage de panneaux illégaux" pour "faire le point sur la question de l’affichage publicitaire dans ce département", où une quarantaine de panneaux 4x3 installés en violation du Code de l’environnement ont été démontés suite aux actions de l’association. Une semaine plus tôt, ce sont plus de 60 personnes qui s’étaient retrouvées pour une action d’éclat similaire à Grenoble, pour dénoncer le scandale qui prévaut en France en matière d’affichage publicitaire.


Communiqué de presse de l’association Paysages de France, 13/07/2011. Pour voir les photos, consultez leur site web : www.paysagesdefrance.org