Accueil > Informations > Vie associative > Brésil : des multinationales s’engagent contre la déforestation

Brésil : des multinationales s’engagent contre la déforestation

Quatre des plus importantes entreprises brésiliennes du secteur de la viande et du cuir se sont engagées à ne plus se fournir auprès d’élevages établis sur des parcelles de forêt amazonienne détruite.
Greenpeace se félicite de cette grande victoire dans la lutte contre la déforestation, obtenue suite à ses campagnes et la publication en juin 2009 d’un rapport qui mettait en évidence le lien entre la destruction de la forêt amazonienne et le développement trop important de l’élevage dans la région. L’étude concluait même que l’élevage est responsable de 80% de cette déforestation.
Greenpeace avait alors dénoncé les agissements de grands groupes internationaux tels que Adidas, Nike et Timberland pour les marques textiles, mais aussi des distributeurs comme Carrefour ou Wal-Mart. De nombreux groupes avaient alors annulé leurs contrats avec des fournisseurs incapables de garantir que leurs productions ne participent pas à la destruction de la forêt amazonienne.
Selon Greenpeace, "le gouvernement brésilien et la communauté internationale doivent maintenant s’engager à atteindre "Zéro déforestation" d’ici 2015 ; ce combat s’inscrit dans un combat plus large pour la préservation du climat, car la déforestation est responsable de 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (soit plus que le secteur des transports)".


Communiqué de presse du 07/10/2009. Site web : http://www.greenpeace.org/france/