Accueil > Informations > Médias > Pulvérisations d’insecticide sans préavis

Pulvérisations d’insecticide sans préavis

A la suite de la capture d’une chrysomèle des racines du maïs (1) à l’ouest de la Savoie, le 4 Septembre dernier, un arrêté préfectoral a été pris pour effectuer des traitements aériens à la deltaméthrine, un insecticide qui a une action par contact et ingestion sur un grand nombre d’insectes.
Les pulvérisations ont été effectuées par hélicoptère, à une distance de 50 mètres minimum des habitations et des cours d’eau, tandis que les apiculteurs ont été invité à éloigner leurs ruches !
Toutes les parcelles de maïs, dans un rayon de 10 km autour du lieu de capture de la chrysomèle, ont été concernées, et des contrôles ont été mis en place dans un périmètre de 40 km autour de la zone.
Hormis le problème évident de santé publique, de risque pour les autres espèces animales, et de déficit important d’information au niveau des populations concernées, on peut s’étonner également que les agriculteurs bio de la zone n’ont pas eu la possibilité d’envisager des solutions alternatives.

1- la chrysomèle des racines du maïs est un petit coléoptère, de 5 à 6 mm de long, qui s’attaque aux racines des maïs. Originaire d’Amérique centrale, elle a progressivement envahi l’Amérique du Nord pour devenir le principal ravageur du maïs. Elle a été signalée pour la première fois en Europe en 1992, en Yougoslavie.


Source : Univers nature, Octobre 2007