Accueil > Informations > Vie associative > Activateurs de croissance

Activateurs de croissance

Après avoir traversé différente crises alimentaires, on pourrait penser que les histoires de malbouffe appartiennent au passé ; il n’en est rien comme le prouve cet article dans Que choisir n°420 (Novembre 2004) :
"Le tribunal correctionnel de Bressuire (79) vient de condamner deux éleveurs et deux responsables de Schils (société distributrice) pour avoir, dans les années 90, administré du clenbutérol, une substance interdite qui entraîne une augmentation de la masse musculaire et du poids de l’animal. L’un des deux éleveurs en avait retiré un gain de 300,000€ en traitant 800 animaux. Il a écopé d’un an de prison ferme et de 30,000€ d’amende.
A Rodez (12), sept personnes (éleveurs, vétérinaires, chefs d’entreprise) ont écopé de peine allant d’un an de prison ferme et 10,000e d’amende à quatre ans de prison ferme et 15,000€ d’amende (+ dommages et intérêts à l’UFC Que choisir).
L’an dernier, les plans de contrôles orientés des résidus chimiques dans les viandes de boucherie, opérés par les services vétérinaires, se sont traduits par un taux global de positivité de 0,18% (0,40% en 2002 et 0,80% en 1999)".