Accueil > Informations > Vie associative > Le préfet des Hautes-Alpes autorise le meurtre d’un loup

Le préfet des Hautes-Alpes autorise le meurtre d’un loup

Il y a quelques jours, une (petite) poignée d’éleveurs braillards, avec à leur tête le maire séditieux de Sigoyer et la député Henriette Martinez, a clairement menacé le passage du Tour de France dans la région de Sisteron. Ils voulaient imposer la remise de maillots sur lesquels aurait été inscrite leur haine du loup.
Après la prise d’otage des randonneurs et des VTTistes, les éleveurs ovins menaçaient maintenant de prendre en otage le Tour de France 2010 si leurs exigences n’étaient pas exaucées.
Suite à une réunion avec les éleveurs, le préfet de Gap a cédé face aux preneurs d’otages anti-loups en autorisant l’abattage d’un loup.
Le département des Hautes Alpes est placé à compter d’aujourd’hui sous la curatelle des haineux de la nature et de la biodiversité. Dans ce département, n’importe quel groupe de pression - du moment qu’il fasse preuve d’agressivité et du non respect des citoyens - peut imposer sa loi à un préfet totalement décrédibilisé.
En cette année de la biodiversité, le préfet Chapuis vient de balayer le ministère de l’Écologie, les conventions de Washington et de Berne ainsi que la directive Habitat en autorisant le meurtre d’un loup.
Nous le répétons haut et fort : pour nous, association Le Klan du Loup, les tirs à tuer les loups en France sont inacceptables.


Communiqué de presse du Klan du Loup, 14/07/2010. Site web : www.loup.eu