Accueil > Informations > Vie associative > Chasse aux sangliers avec des chiens de combat

Chasse aux sangliers avec des chiens de combat

Ils chassent des sangliers en enclos avec des chiens de combat : l’administration n’y trouve rien à redire !
Les 1er et 2 novembre derniers, des chasseurs se sont fait plaisir en contemplant la lente agonie des sangliers coincés dans des enclos et jetés en pâture à des dogues argentins. Avertie, l’administration est restée muette !
Les faits se sont déroulés dans le Var, à Signes (83), au sein d’un établissement spécialisé dans l’élevage de chiens et dans les chasses commerciales en parc clos. Les responsables organisent depuis plusieurs années des concours où des meutes de dogues argentins sont lâchées à la poursuite de sangliers captifs.
Ces chiens de groupe 2 (type molossoïde) sont connus pour la puissance de leurs mâchoires, pour leur mordant et pour leur ténacité. Leur utilisation dans un tel mode de mise à mort est totalement illégale. Avertie de l’organisation prochaine d’un tel concours, l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) avait alerté les différents services de l’État qui n’ont pas jugé utile de faire cesser cette barbarie.
L’ASPAS porte donc plainte contre X, ce jour, devant le tribunal de grande instance de Toulon pour ces faits qui constituent les infractions de :
Chasse avec mode prohibé.
Sévices graves, actes de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité.
En effet, les risques de souffrance profonde et de longues agonies concernent autant les chiens que les sangliers. De telles fêtes sanglantes ont donc encore lieu aujourd’hui, près de chez nous. L’ASPAS entend mettre au grand jour de telles pratiques afin de les arrêter définitivement. Avec ou sans l’administration.


Communiqué de presse de l’ASPAS, 04/11/2014. Site web : www.aspas-nature.org