Accueil > Informations > Chroniques > Goupil, n°86

Goupil, n°86

Juin 2006/ 32 p./ A5

La revue de l’A.S.P.A.S. commence par un peu d’interactivité sous forme de courrier des lecteurs et de questions à leur juriste. L’association expose ensuite ses actions, notamment la récente campagne pour la sauvegarde des chouettes effraies, et leurs (nombreuses) actions en justice. Les brèves, dont certaines ne sont pas réjouissantes, nous apprennent que le célèbre moineau domestique risque de devenir une espèce en voie d’extinction (baisse de 90% des effectifs en Grande-Bretagne !). L’hypocrisie de l’Etat est mise en lumière au travers d’articles sur le ministère de l’écologie, les abattages de loups, l’asphaltage des chemins de nos campagnes sous l’appellation injurieuse de "voie verte", ou encore sur l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, dont les pouvoirs de contrôle s’amenuisent au profit des fédérations de chasse. Le dossier du mois concerne la pêche et l’inquiétante surexploitation des fonds marins, qui aboutit à une raréfaction, pour ne pas dire une extinction de certaines espèces jadis communes. Certes, l’A.S.P.A.S. n’est pas une association végétarienne, et leur approche est pleine de bon sens, mais quitte à inciter les gens à diminuer leur consommation de poisson ou à se reporter sur certaines espèces moins décimées, n’aurait-il pas été plus juste de souligner qu’on peut tout bonnement s’en passer ?


A.S.P.A.S., Bp 505, 26401 Crest cedex. Site web : www.aspas-nature.org