Accueil > Informations > Vie associative > Un cimetière pour 250 000 bébés phoques

Un cimetière pour 250 000 bébés phoques

Dans quelques semaines, la banquise canadienne qui accueille l’un des plus beaux spectacles que représente la naissance des bébés phoques, se métamorphosera en un cimetière immaculé de sang pour plus de 250 000 d’entre eux.
Les phoques du Groenland âgés de 3 semaines seront tués par balle ou frappés à mort, empalés sur des crochets métalliques, ou bien encore dépecés lors de la chasse commerciale aux phoques qui se déroule au Canada.
« Pour immobiliser ces jeunes phoques, un chasseur à notre proximité, s’est empressé de frapper à coup de gourdin chaque phoque puis a trainé les corps jusqu’au tas de prises qu’il a rassemblées. Un à un, le chasseur retournait les phoques sur leur dos et les dépeçait. Si le phoque tentait de se retourner ou de lutter contre le dépeçage, il le retournait face contre terre, le frappait de nouveau plusieurs fois et finissait le dépeçage ». (Observateur IFAW lors de la chasse au phoque)
Observer, filmer et photographier la chasse n’est pas une tâche aisée et demeure une mission coûteuse. Concrètement, cela implique non seulement des heures de présence sur la banquise et des heures de vol en hélicoptère. Cela signifie ensuite des heures de visionnage de vidéos pour illustrer chaque cas de violations de la loi sensée imposer des normes d’abattage, lesquelles ne sont pas respectées.
Sans ces films, le monde entier ne serait pas au courant de l’ampleur de la cruauté que ces phoques subissent lors de cette chasse, que le gouvernement canadien qualifie encore d’« humaine ».
L’association IFAW attend vos dons :


Fonds international pour la protection des animaux, 4 rue Edouard Mignot, 51100 Reims.
Site web : www.ifaw.org