Accueil > Informations > Courrier des lecteurs > Lettre d’une membre du Rassemblement Anti-Chasse

Lettre d’une membre du Rassemblement Anti-Chasse

De multiples accidents de chasse mortels ou graves sont à déplorer à travers la France, depuis le début de la saison 2005.

Il est absolument honteux et inadmissible que tous les ans des êtres humains, chasseurs ou non chasseurs, soient blessés, handicapés, ou tués, que des animaux domestiques, chats, chevaux, ou autres soient également victimes ; que des propriétaires fassent l’objet d’agressions, de non-respects des réglementations touchant les distances, de non-observation des panneaux d’interdiction de chasse, de tirs dans leurs fenêtres, d’insultes, de menaces ; que les victimes des agissements de ces chasseurs hésitent, souvent par crainte de représailles, à porter plainte, plaintes que parfois les gendarmes rechignent à enregistrer ; que les chasseurs ne fassent pas l’objet de contrôles de vue et d’alcoolémie.

Il est scandaleux qu’une aussi faible partie de la population gâche la vie des autres usagers de la nature, que les chasses à courre soient souvent le prétexte à un véritable massacre du cerf, perpétré sous les yeux de spectateurs horrifiés (parmi lesquels parfois des enfants), alors qu’il s’agit d’actes de cruauté sur des animaux. Tout cela uniquement pour satisfaire un plaisir malsain.

La chasse à tir consiste aussi, pour le plaisir, à tirer sur des animaux qui, comme les faisans d’élevage ont été lâchés peu de temps avant et sont complètement désemparés.

A force de se conduire comme des voyous pour certains, les chasseurs attirent sur eux l’inimitié, la réprobation, ce qui amène beaucoup de gens à souhaiter une interdiction totale de la chasse, activité devenue artificielle dans le monde rural actuel. Il ne faut pas penser que tous les habitants des villages sont des chasseurs ou des sympathisants. Le monde a changé.

Que ce soit n’importe quel ministère qui ait en charge la chasse, la réalité reste la même. Une fois de plus la France est la mauvaise élève de l’Europe en ce qui concerne le respect des directives touchant l’activité cynégétique.

Des interventions de chasseurs dans les écoles françaises sont autorisées pour apprendre aux enfants soi disant ce qu’est la faune mais ils en profitent pour les inciter à la chasse.

La loi Verdeille est une loi qui ne devrait plus du tout jouer, car elle ne respecte pas la propriété individuelle, et qu’il est anormal de demander la permission de faire ce que l’on veut chez soi en ce qui concerne la chasse.

Beaucoup de gens lorsqu’ils ne vivent pas près des zones soumises à cette activité ne se rendent pas compte de la façon dont elle peut perturber et gâcher la vie des riverains.

Il serait temps qu’enfin les hommes politiques réalisent que ce n’est pas donner envie aux gens de voter pour eux que de continuer à soutenir ainsi une faible minorité de la population.

Lettre écrite en octobre 2005 et publiée par le RAC : http://www.antichasse.com