Accueil > Agenda et pétitions > Pétitions > Pétition en faveur des reptiles victimes du tourisme au Maroc

Pétition en faveur des reptiles victimes du tourisme au Maroc

Appel au boycott des spectacles de serpents et autres pratiques basées sur la maltraitance animale et l’exploitation de la biodiversité au Maroc :

" Tortues, caméléons, fouette-queues, serpents, sont menacés par la disparition de leurs habitats naturels et par le commerce. [...] Les touristes devraient être désireux de pouvoir visiter des pays où ils pourraient admirer des animaux et des plantes uniques dans un cadre sauvegardé" ("L’Appel de Marrakech", Premier Congrès Méditerranéen d’Herpétologie, 16-20 avril 2007/Marrakech-Maroc).
À Marrakech, la Place Jemaa-El-Fna doit une partie de sa renommée aux traditionnels spectacles de "charmeurs de serpents". Ces spectacles sont reproduits dans de nombreuses autres places et hôtels du Maroc. La perpétration de ces douteuses pratiques moyenâgeuses induit la maltraitance des cobras, des vipères heurtantes, des couleuvres de Montpellier et autres serpents, lesquels sont remplacés par d’autres victimes ophidiennes après quelques mois ou semaines, car tous voués à une mort programmée. Cette consommation parasitaire de la biodiversité entraîne aussi bien de trop nombreuses captures qu’un maintien dans des boîtes infectes (sans eau, sans nourriture et au mépris de toute hygiène) et un trafic dans des conditions abominables provoquant une grande mortalité des serpents détenus.
La plupart des belles espèces concernées sont soit menacées d’extinction en Afrique du Nord, soit sont en régression alarmante. Ceci contribue au consternant appauvrissement général des écosystèmes du Maroc à notre époque dramatique marquée dans le monde entier par le début d’une extinction massive des espèces qui va en s’accélérant et en s’aggravant. Une extinction accompagnant d’autres phénomènes étroitement imbriqués comme la déforestation, la raréfaction de l’eau, le surpâturage, le réchauffement climatique, etc., toutes catastrophes provoquées par un anthropocentrisme désastreux.
Nous ne pouvons plus continuer de fermer les yeux sur ces « spectacles » sous prétexte qu’il s’agirait de traditions ancestrales et que les animaux concernés ne seraient que de « sales bêtes », des serpents voués à l’opprobre générale.


Pour signer le pétition et obtenir davantage d’informations, notamment un reportage photographique sur la situation, rendez-vous sur cette page :
http://geos-nature.org/Appel_boycot...
et sur :
http://www.geos-nature.org/Reportag...