Accueil > Informations > Vie associative > Maltraitance animale : nouveau mode d’action des syndicats agricoles

Maltraitance animale : nouveau mode d’action des syndicats agricoles

Des syndicats agricoles (FNSEA et JA) ont montré leur vrai visage hier, lors des manifestations organisées dans de nombreuses villes de France. Outre les traditionnels dépôts et jets de fumier aux abords des bâtiments publics, certains syndicalistes ont volontairement maltraité plusieurs animaux.
A Nantes, des ragondins ont été abandonnés et torturés. L’OABA se constituera partie civile dans le cadre de la procédure pénale ouverte à l’initiative de la Fondation Brigitte Bardot.
Mais l’OABA déposera ce jour, auprès du parquet de Niort, une autre plainte pour abandon d’animaux. Hier après-midi, un veau non identifié et une chèvre en mauvais état ont en effet été abandonnés par les représentants du monde agricole (FDSEA 79 et JA 79) dans le bureau de la permanence parlementaire de Madame Gaillard, auteure d’une récente proposition de loi sur la réforme du statut juridique de l’animal. Grâce à l’intervention de Madame la députée Geneviève Gaillard, ces deux animaux apeurés ont pu être dirigés vers le refuge de Niort afin d’y être hébergés et soignés.
La FNSEA voudrait nous faire croire, depuis plusieurs jours, que le bien-être animal est une préoccupation majeure de ses membres. En réalité, son intense lobbying auprès du législateur pour bloquer toute évolution normative en faveur des animaux, ajouté aux scandaleux faits d’hier, démontrent clairement le contraire.
Le docteur vétérinaire Jean-Pierre Kieffer, président de l’OABA déplore que « pour des syndicalistes agricoles, les animaux ne valent pas mieux que le fumier qu’ils répandent sur la voie publique ! ». Il appelle les éleveurs, les vrais, ceux qui n’ont pas le temps de manifester car ils doivent s’occuper de leurs animaux, à se désolidariser de ces syndicats agricoles qui donnent à l’ensemble de nos concitoyens une image déplorable de leur profession. Quant au gouvernement, il serait bien inspiré de mettre un terme à la scandaleuse impunité dont jouissent ces syndicats agricoles depuis tant d’année.


Communiqué de presse de l’Oeuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs, 06/11/2014. Site web : www.oaba.fr