Accueil > Informations > Médias > Empreinte écologique de l’humanité : voyants au rouge

Empreinte écologique de l’humanité : voyants au rouge

Le Global Footprint Network est un réseau qui a pour but de promouvoir une économie durable. Grâce à l’action commune de ses partenaires, il calcule l’empreinte écologique de l’humanité.
D’après ses publications, le « Global Overshoot Day », c’est à dire le jour où nous avons consommé la totalité de ce que la planète peut produire en un an, s’est produit le mardi 20 août 2013. A titre comparatif et d’après les mêmes standards, en 2008 ce jour s’était produit le 23 septembre. En 1986, c’était le 31 décembre. Depuis, cette date buttoir arrive de plus en plus tôt.
Ce bilan est exprimé en surface de production nécessaire à la consommation humaine. Ainsi, l’humanité a actuellement besoin des ressources produites par environ une planète Terre et demie pour satisfaire sa consommation annuelle. Si la tendance se poursuit, en 2050 il faudra l’équivalent de deux planètes pour satisfaire les besoin de la population.
Evidemment, ces données ne sont pas équivalentes partout. Par exemple, il faut l’équivalent de 7,1 Japons pour répondre aux besoins des japonais, 4 Italies pour les italiens, 1,6 France pour les français.
D’après l’association WWF, qui collabore au réseau Global Footprint Network , "nous ne pouvons plus continuer à creuser cette dette écologique. De nombreuses solutions sont disponibles et permettent de s’attaquer au problème : nouvelles technologies, aménagement urbain, écoconstructions, réforme fiscale écologique, régimes alimentaires moins riches en viande, prise en compte du cycle de vie des produits, etc."


29/08/2013.