Accueil > Informations > Vie associative > Ondes électromagnétiques : aux socialistes d’assumer

Ondes électromagnétiques : aux socialistes d’assumer

L’assemblée nationale devait examiner cet après-midi une proposition de loi portée par la députée écologiste Laurence Abeille et dont le chef de fil des écologistes était François-Michel Lambert, visant à appliquer le principe de précaution aux ondes électromagnétiques qui se multiplient à mesure de l’usage des réseaux de communication.
« Le travail en commission avait déjà abouti au rabotage du texte initial, mais il permettait au moins de jeter les bases d’une nouvelle politique en matière d’ondes électromagnétiques » défend le député des Bouches du Rhône. Notamment par la préservation des espaces pour les plus petits en bannissant les ondes internet des crèches et lieux d’accueil des moins de 6 ans. Ou encore l’information des habitants lorsqu’il y a une installation d’antennes relais dans leur résidence, et l’information préalable par l’installateur du maire, qui pourra demander des informations complémentaires.
Le député EELV dénonce : "le groupe socialiste s’est vu contraint de voter seul et à la dernière minute une motion de renvoi en commission qui bloque la discussion parlementaire sur le texte, et organise son enterrement". "A l’évidence, entre les puissants lobbies des opérateurs et le ministère de Madame Pellerin, la ligne directe fonctionne parfaitement" . "Aujourd’hui le message envoyé par les députés socialistes, c’est le mépris des associations, des maires, des gens qui souffrent et certainement pas la prévention et la protection des plus fragiles".
Le groupe EELV affirme rester déterminé à ne rien lâcher sur cette question et réfléchit à de nouvelles initiatives pour faire voter cette loi...


Communiqué de presse du député François-Michel Lambert, 01/02/2013. Site web : http://paca.eelv.fr (note : communiqué diffusé à titre informatif. L’association IDAE est indépendante de tout parti politique ou groupe religieux)