Accueil > Informations > Médias > Scandale en Espagne : le roi chasse l’éléphant pendant ses vacances

Scandale en Espagne : le roi chasse l’éléphant pendant ses vacances

Alors même que l’Espagne traverse une grave crise économique, que le pays frôle la banqueroute et que 23 % de la population est au chômage, le roi Juan Carlos, qui s’était officielement engagé quelques semaines plus tôt à mener un mode de vie plus "sobre", se casse la hanche lors d’un voyage en Afrique. Triple problème !
D’une part, les médias se rendent compte qu’il participait à un safari au Botswana (pas très sobres, les vacances à 30 000 euros rien que pour le droit de chasse !), qu’il est parti là-bas pour tuer des éléphants (espèce sérieusement mise en danger par la recrudescence du trafic mondial de l’ivoire), et que pour finir, il est président d’honneur... du WWF-Espagne, une association qui lutte notamment contre la massacre des éléphants et la contrebande de défenses à travers le globe !!
A 74 ans, le souverain, successeur du dictateur Franco, et sa famille toute entière, multiplient les accidents et les bévues (prothèse du genou, oeil au beurre noir, tumeur au poumon, son fils de 13 ans qui se tire une balle dans le pied, son gendre empêtré dans une affaire de corruption,...). En décembre 2011, Juan Carlos avait pourtant appelé les responsables publics à faire preuve de "rigueur, de sérieux et d’exemplarité". Pas bon pour l’image de la monarchie...
Ce 14 avril, des milliers d’antimonarchistes défilent à la Puerta del Sol, dans le centre de Madrid, tandis que le WWF-France commentait : "c’est avec consternation que nous avons appris que le souverain espagnol Juan Carlos, président d’honneur du WWF-Espagne, a participé à une chasse à l’éléphant pendant ses loisirs dans le cadre d’une chasse payante qui s’était tenue au Botswana. Nos collègues du WWF-Espagne ont demandé au roi de démissionner de cette fonction, une demande que le WWF-France approuve totalement !
Depuis plus de 50 ans, le WWF agit au quotidien pour protéger les espaces naturels et les espèces. La lutte contre le trafic d’ivoire et le braconnage d’espèces font parties des missions que nous avons à cœur de remplir. Le WWF est en première ligne pour la protection des populations d’éléphants en danger que ce soit en Afrique centrale ou en Asie".
Ajout au 21/07/2012 :
Le WWF a retiré aujourd’hui au roi d’Espagne le poste de président d’honneur de l’association qu’il occupait depuis 1968 : "même si ce genre de chasse est légale, nous avons considéré que c’était incompatible avec la présidence d’honneur d’une organisation internationale de défense de la nature comme WWF". La décision a été prise à 226 voix pour contre 13 au cours d’une assemblée extraordinaire...


16/04/2012.