Accueil > Informations > Médias > Les cirques animaliers bannis de Grèce

Les cirques animaliers bannis de Grèce

Après la Bolivie (voir notre article sur le Pérou du 15/07/2011, dans cette même rubrique), c’est au tour de la Grèce d’interdire la présence d’animaux dans ses cirques. Suite notamment aux campagnes d’associations comme Animal Defenders International ou Greek Animal Welfare Fund, une nouvelle loi de protection animale vient d’être votée par le parlement.
Evgenia Mataragka, du GAWF, explique : “nous sommes ravis que la Grèce s’oppose à la cruauté pour des raisons de loisir. Nous avons été témoins des terribles souffrances endurées par ces animaux durant leurs transports, parfois même par bateau depuis l’Italie. De nombreuses municipalités grecques avaient déjà banni les cirques animaliers, donc je pense que cette loi sera bien accueillie par la population".
La Grèce devient ainsi le premier pays européen à bannir tous les animaux des cirques. D’autres pays ont déjà pris des arrêtés pour bannir les animaux sauvages, comme l’Autriche, le Portugal, le Danemark ou la Croatie, l’Estonie, la Finlande, la Hongrie, la Norvège, la République Tchèque, ou la Suède. Dans le monde, les USA, le Royaume Uni, le Brésil, la Colombie, le Chili, ou encore l’Équateur étudient actuellement des projets de loi similaires. La France, comme toujours, est en retard...
A l’autre bout du monde, une récente directive chinoise interdit toute exhibition d’animaux à des fins de spectacles. Cette loi de protection animale met fin à l’utilisation des animaux dans les cirques et aux spectacles offerts dans les 700 zoos que compte le pays. Les zoos ne pourront plus y proposer d’animaux sauvages à la consommation (notamment les animaux rares), et les spectateurs ne pourront plus acheter d’animaux (poulets, chèvres, etc) en vue de les faire déchiqueter par des fauves. Cette décision fait suite aux enquêtes d’associations de protection animale dénonçant de nombreux actes de cruauté (violence sur les bébés animaux, arrachage des dents, spectacle de combats entre animaux…). Venant d’un pays représentant 1/6 de l’humanité, et amené à devenir la première puissance mondiale, c’est une grande avancée pour les animaux.


02/02/2012. Informations (en anglais) sur le site : http://www.ad-international.org, et sur le site français : www.code-animal.com