Accueil > Informations > Vie associative > Action antinucléaire : lutte contre les gaspillages

Action antinucléaire : lutte contre les gaspillages

Aux perches citadins ! Sortir du nucléaire c’est possible, en luttant contre les gaspillages !
Il est possible de fermer rapidement de nombreux réacteurs nucléaires en réduisant notre consommation d’électricité, en luttant notamment contre les gaspillages. Les enseignes lumineuses qui restent allumées inutilement toute la nuit sont une des parties les plus visibles de ces consommations absurdes. Dans la nuit du 9 au 10 janvier 2012, une première action « clan du néon » a été organisée dans les rues de Paris afin de protester contre ces gaspillages insensés. Suite à cette action, nous lançons un appel à mobilisation nationale. Près de chez vous, agissez pour montrer que « Sortir du nucléaire, c’est possible, en luttant contre les gaspillages » !
Une action sensée et non-violente.
Par cette action de protestation non-violente et totalement légale - qui consiste à éteindre les enseignes et néons restés inutilement allumés, en abaissant à l’aide de perches ou de balais la manette qui se trouve sur le boitier électrique en façade - nous entendons lutter contre le gaspillage énergétique et rappeler notre position : nous ne voulons ni nucléaire, ni effet de serre ! Nous souhaitons également faire prendre conscience aux commerçants et aux passants de cette absurdité. L’interdiction d’allumer les enseignes des magasins entre 1 h et 6 h du matin est censée rentrer en vigueur à l’été 2012. C’est un début, mais cela est bien sûr loin d’être suffisant, la France peut et doit réduire résolument ses consommations d’électricité.
Comment faire en pratique ? Rien de plus simple :
Rassemblez quelques amis. Il suffit d’être trois ou quatre pour réaliser une telle action. Bien entendu, si vous êtes plus nombreux, vous pouvez vous répartir dans différentes rues de la ville. Un soir, faites un peu de repérage : noter sur un carnet les rues où de nombreuses enseignes restent allumées. C’est là que vous agirez. Visualisez les boitiers qui se trouvent en général à 2 m – 2 m 50 du sol, sur le mur, juste à côté des enseignes. Ils comportent une petite manette qu’il suffit d’abaisser.
Équipez-vous de manches à balais télescopiques ou de deux manches attachés ensemble à l’aide de rubans adhésifs. À une des extrémités, fixez un cintre. Le crochet vous permettra d’abaisser facilement la petite manivelle.
Imprimez le tract que vous retrouverez sur le site du Réseau. Vous pouvez le distribuer aux passants ou vous le glisserez dans la boîte aux lettres ou sous la porte des magasins dont vous avez éteint l’enseigne.
Le jour J, munissez-vous de votre pièce d’identité. On ne sait jamais, mieux vaut-être en règle si vous êtes contrôlés. Mais pas de panique, cette action est absolument légale et ne constitue en aucun cas une dégradation. À Paris cette semaine, aucun contrôle à déclarer. Une seule règle : ne pas éteindre les commerces encore ouverts...


Pour en savoir plus : www.sortirdunucleaire.org/mythes