Accueil > Agenda et pétitions > Pétitions > 1 million de clics pour sauver la Méditerranée

1 million de clics pour sauver la Méditerranée

Les résultats de la première campagne de l’Expédition MED ont permis de définir le contexte de la consultation Européenne sur la meilleure manière de réduire l’utilisation des sacs en plastique en Europe.
La proposition de l’Union Européenne "Connaissance marine 2020" pour mieux comprendre nos mers et nos océans est une réponse à la fois opportune et salutaire pour relever le défi du bon état écologique de l’ensemble des eaux marines européennes à l’horizon 2020, tant au niveau européen qu’international. Les premiers résultats de la campagne scientifique 2010 de l’expédition M.E.D dévoilent un phénomène alarmant. On estime qu’environ plus de 250 MILLIARDS de micro-fragments de plastiques contaminent la Méditerranée en surface.
La campagne 2011 de l’expédition MED a permis de réaliser un bon nombre de prélèvements : 80 échantillons de micro-plastiques et 160 échantillons de myctophidés, avec l’acquisition de données pour le suivi des cétacés. Le suivi des méduses pélagia avec suite de la mise au point de la MedCam. Les échantillons ont été remis aux différents laboratoires concernés et sont actuellement en cours d’analyse.
Aucun micro-organisme n’est capable de dégrader complètement le plastique et on ne peut pas agir sur les microplastiques présents. Ingérés par le plancton et les poissons, les déchets microscopiques issus de la fragmentation des emballages et autres détritus mettent en péril la biodiversité marine et à terme notre chaîne alimentaire. L’accumulation actuelle des débris de plastiques requiert que l’on enraye l’afflux dès aujourd’hui.
La pétition : "1 million de clics pour sauver la Méditerranée"
En signant cette pétition, nous, citoyens et résidents de l’Union Européenne et des pays riverains de Méditerranée nous engageons chacun à faire des efforts pour réduire notre production de déchets, en favorisant les produits réutilisables et recyclables. En tant que consommateurs, nous sommes également conscients du rôle et du poids que peuvent avoir nos achats pour orienter l’offre de produits. Ainsi nous serons particulièrement vigilants et privilégierons l’achat de produits générant le minimum de déchets.
Pour accompagner cet engagement, nous revendiquons auprès du Parlement Européen :
1/ Un cadre juridique au delà des directives déjà existantes, telle la directive n° 94/62/CE du 20 décembre 1994 relative aux emballages et aux déchets d’emballages : adapté et réellement contraignant et efficace, pour inciter les producteurs, industriels, importateurs, distributeurs à limiter cette pollution à sa source. Cela passe nécessairement par la révision et le renforcement, avec l’appui d’experts indépendants, de l’éventail juridique sur l’écoconception de tous les produits de consommation, les produits à usage unique, leurs emballages et suremballages, le triage et le recyclage des déchets. Nous réclamons également une réglementation sur l’importation des produits qui ne correspondent pas à ces mesures.
2/ La mise en place d’une campagne d’envergure pour la sensibilisation auprès des populations européennes sur l’enjeu environnemental de la dispersion des déchets.
(À tout moment, chaque citoyen, seul ou en groupe, peut saisir le Parlement Européen grâce au droit de pétition prévu à l’article 194 du traité CE. « Des Citoyens de l’Union, au nombre d’un million au moins, ressortissants d’un nombre significatif d’Etats-membres, peuvent prendre l’initiative d’inviter la Commission, dans le cadre de ses attributions, à soumettre une proposition appropriée sur des questions pour lesquelles ces citoyens considèrent qu’un acte juridique de l’Union est nécessaire aux fins de l’application de la Constitution. »


Informations : www.expeditionmed.eu