Accueil > Informations > Médias > Des oiseaux congelés vivants à l’aéroport de Paris

Des oiseaux congelés vivants à l’aéroport de Paris

Mi-décembre, les douanes de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (Paris) saisissent 80 oiseaux. Le trafic d’animaux sauvages est hélas l’un des principaux trafics dans le monde... Là où le bas blesse, c’est que l’on apprend que les passereaux ont fini... congelés vivants !
Faute de structures et de moyens adaptés, l’euthanasie est en effet monnaie courante au sein des aéroports. C’est en soit scandaleux, surtout quand on parle d’espèces rares, mais cela l’est encore plus si la direction des services vétérinaires leur inflige une mort lente et douloureuse !
Une situation dénoncée conjointement par la LPO et la Fondation Brigitte Bardot, qui envisagent de porter plainte. Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, l’affirme : "La France est un des derniers pays à ne pas avoir les conditions minimum pour gérer les animaux vivants saisis sur les aéroports, qui sont victimes d’une double peine : victimes d’un trafic d’une part, puis le plus souvent euthanasiés sans chercher à les replacer parce qu’on n’a pas le temps. Il n’y a pas de lieu d’accueil (site de quarantaine, etc), pas de compétences".


22/12/2011. Infos : voir le site www.lpo.fr