Accueil > Informations > Vie associative > Trois nouveaux pays boycottent les produits à base de phoque (...)

Trois nouveaux pays boycottent les produits à base de phoque canadiens

La fédération de Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan annoncent la prise d’un embargo sur les peaux de phoques du Groenland… "Le plus beau des cadeaux de Noël" pour Brigitte Bardot !
Déjà, le 2 juin 2009, Brigitte Bardot interpellait Vladimir Poutine afin de lui demander de fermer les frontières de la Fédération de Russie aux peaux de phoques du Groenland ; extrait de la lettre de Brigitte Bardot : « La fermeture du marché européen va conduire le Canada, où sont perpétrés les plus grands massacres, à chercher d’autres marchés d’exportation, comme la Russie qui reste l’un des principaux pays « clients » pour les fourrures et peaux de phoques. C’est pourquoi, Monsieur le Premier Ministre, je vous supplie de réagir très vite en interdisant l’importation et la commercialisation des produits dérivés du phoque. C’est très important car cette mesure complètera utilement les dispositions que vous avez prises contre la chasse aux phoques dans votre pays, mesures d’interdiction qui doivent impérativement être étendues aux fourrures d’importation pour être efficaces et cohérentes ».
Aujourd’hui, la Présidente de la Fondation Brigitte Bardot remercie très chaleureusement le Président du Gouvernement de la Fédération de Russie* pour le soutien apporté au combat mené contre le massacre des phoques au Canada.
Pour Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot : « Le Canada se ridiculise en défendant un massacre qui scandalise l’opinion publique mondiale. Le projet de loi du sénateur Mac Harb, de mettre fin à la chasse aux phoques, est plus que jamais d’actualité car le Canada perd sur tous les plans, y compris dans son bataille juridique contre l’Union européenne. L’argent dépensé, à perte, dans de coûteuses procédures auprès de l’OMC et dans un lobby désastreux auprès des autorités chinoises serait bien plus utile dans un plan de reconversion des pêcheurs et chasseurs canadiens ».