Accueil > Informations > Médias > Les français et les anglais ne semblent pas apprécier autant leurs (...)

Les français et les anglais ne semblent pas apprécier autant leurs arbres

343 arbres ont été abattus en toute discrétion, et sous surveillance policière, dans le jardin des Halles de Paris. L’opération entrait dans le cadre d’un vaste projet de réaménagement de ce quartier et la construction d’un immense centre commercial.
Une association de riverains avait pourtant tenté de s’y opposer, alors que chacun sait que les parcs arborés sont rares dans la capitale. La mairie a affirmé qu’elle "compenserait" cette perte par la plantation de 478 nouveaux arbres.
Dans le même temps et par pure coïncidence, le premier ministre britannique a décidé de privatiser les dernières forêts que l’état anglais possède. Le problème, c’est que l’opération ne devrait quasiment rien rapporter au contribuable, mais risque au contraire de l’empêcher de profiter de ses balades dominicales.
Résultat : plusieurs manifestations ont déjà eu lieu, 450 000 personnes ont déjà signé une pétition réclamant le retrait du texte, et bon nombre de députés, y compris de la majorité conservatrice, ont fait savoir qu’ils voteraient contre.
Il y a quelques semaines nous écrivions un texte arguant qu’il valait mieux être un animal en Angleterre qu’en France. Apparemment cette remarque vaut aussi pour la flore !


15/02/2011.