Accueil > Informations > Médias > Des éoliennes respectueuses des chauves-souris

Des éoliennes respectueuses des chauves-souris

Les éoliennes peuvent se révéler dangereuses pour les oiseaux et les chauves-souris, qui entrent en collision avec les pales ou meurent à la suite du choc provoqué par la baisse brutale de la pression de l’air au voisinage de l’engin. D’après les spécialistes, l’éolien demeure l’une des principales causes de la diminution des effectifs de certaines espèces de chauve-souris (avec l’agriculture chimique et les collisions sur les routes). La mortalité est particulièrement élevée : elle est estimée à 78 chiroptères tués par an pour 1 éolienne.
En étudiant le mode de vie des mammifères volants, une entreprise du nom de Biotope, spécialisée dans les questions d’environnement, a fait un constat tout simple ; l’activité des chiroptères se concentre la nuit, quand la vitesse du vent est inférieure à 6 mètres/ seconde, et lorsque la température est supérieure à 10 degrés. Ils ont alors mis en place un dispositif qui stoppe la machine lorsque ces facteurs sont réunis. Biotope a ainsi constaté que la mortalité diminuait de 54 à 75 %, et ce avec une baisse minime de la production d’électricité (seulement 0,1 %).
Le coût du dispositif s’élève à 50 000 euros, mais cela reste marginal par rapport au prix d’une éolienne qui se chiffre en millions d’euros.
Le système devrait se généraliser, d’autant plus que les 54 espèces de chauves-souris sont intégralement protégées en France. Espérons que les chercheurs trouvent rapidement des solutions pour éviter aux oiseaux de venir se faire hacher dans les pales...


23/12/2010.