Accueil > Informations > Vie associative > Nettoyage à sec : encore une victime du perchloroéthylène ?

Nettoyage à sec : encore une victime du perchloroéthylène ?

L’association Générations futures et le Réseau Environnement Santé (RES) réclament l’interdiction du perchloroéthylène dans les pressings.
Les médias se sont déjà fait l’écho à plusieurs reprises d’intoxications de personnes travaillant dans, ou habitant à proximité de pressings.
A Nice, un établissement vient d’être poursuivi en justice pour homicide involontaire après la mort d’une voisine dont l’autopsie a révélé des traces de perchloroéthylène.
Ce produit est pourtant reconnu comme cancérigène probable, et son potentiel toxique sur le système nerveux, le foie, les reins et les voies respiratoires est élevé.
Les associations estiment que "l’utilisation d’un produit dont la dangerosité est connue officiellement depuis longtemps est inacceptable alors même que des alternatives existent".


23/12/2010. Voir le site de la campagne du même nom : http://www.environnement-et-cancer.com