Accueil > Informations > Médias > La lutte anticorrida s’étend à l’Amérique du sud

La lutte anticorrida s’étend à l’Amérique du sud

Au Mexique, des députés ont lancé une consultation législative populaire pour abolir les corridas : les citoyens devront donner leur avis sur le sujet en 2011. Au même moment, le 2 décembre, des militants de diverses associations étaient réunis devant l’assemblée législative pour manifester leur rejet des corridas et des cirques animaliers. Dans un sondage datant de 2009, 70 % de la population mexicaine s’était exprimé en faveur de l’abolition définitive des corridas, et 65 % contre la présence d’animaux dans les spectacles.
En Équateur cette fois, ce sont des des centaines de personnes qui ont pris part à une grande manifestation contre la corrida le 1er décembre, dans les rues de Quito (la capitale). Elle était organisée par le mouvement "Quitu por la vida", collectif qui regroupe diverses associations culturelles et de défense des animaux.
Et enfin, autre grande nouvelle, c’est l’interdiction pure et simple de la tauromachie au Nicaragua. Ce pays d’Amérique central vient d’adopter une loi stricte portant sur le bien-être des animaux domestiques ou domestiqués (les contrevenants peuvent se voir infligés une peine de prison). La cruauté envers les animaux dans les spectacles est bannie de fait, que ce soit dans les corridas ou dans les cirques ; la traversée du pays sera interdite à ces derniers s’ils possèdent des animaux sauvages. Signalons que la loi a été votée à une large majorité par les députés. Des arrangements ont néanmoins été conclus pour permettre aux rodéos et aux combats de coqs de continuer, mais de façon moins cruelle.


05/12/2010. Informations et photos (en Espagnol) : http://www.animanaturalis.org