Accueil > Informations > Vie associative > Bayonne : au service de la corrida, racket à tous les étages !

Bayonne : au service de la corrida, racket à tous les étages !

Déficit des activités tauromachiques à Bayonne. En 2009 : 40 000 euros. En 2010 : 92 000 euros.
Et l’on ne nous dit pas tout, par exemple ces 3 690 euros de subventions détournées que nous avons découvertes, octroyées à la municipalité de Bayonne par le conseil général des Pyrénées-Atlantiques, en violation de ses propres règles !* Et tout ce que l’on nous cache avec la plus grande application, mais que nous finirons bien par découvrir.
Or voilà qu’en plus monsieur le maire de Bayonne déclare lui-même, avec la plus grande fierté, que cette année les bénéfices engrangés par les spectacles artistiques (les vrais, pas les séances de torture d’un herbivore) vont venir réduire le déficit d’un quart.
Ce faisant, Jean Grenet montre le peu de considération qu’il porte :
. aux artistes, qui ne sont pas forcément d’accord avec cette utilisation des richesses qu’ils apportent à la ville,
. aux spectateurs des spectacles et concerts, dont l’écrasante majorité préférerait sans doute que son argent soit utilisé à des fins plus nobles.
M. Grenet vit en plein déni de démocratie et de respect envers tous ceux qui ne partagent pas son inquiétante passion pour la barbarie enrobée dans un bas de soie.
Mais le comble des combles, c’est l’attribution des bénéfices (s’il y en a !) à « un spectacle de clôture de la temporada aux arènes le dimanche 24 octobre au profit du CCAS [Centre communal d’action sociale] de Bayonne » (citation du site officiel de la mairie).
Allons donc ! On nous fait le coup de la charité, maintenant !
Monsieur Grenet et consorts, avec tout l’argent que vous prenez dans la poche des contribuables dans le but de satisfaire votre goût pour les spectacles sadiques, on aurait pu poser quelques pierres de ce fameux hôtel social qui ne peut arriver à voir le jour et qui manque tant à l’agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz… Ne croyez-vous pas ?

*Le Conseil Général a acheté 70 places de corridas en juin dernier pour un montant de 3690 euros. Le Crac accuse le département de fournir ainsi une subvention déguisée à la temporada bayonnaise.


Communiqué de presse du CRAC, 30/10/2010. Site web : www.anticorrida.com