Accueil > Informations > Vie associative > Condition animale : la Guadeloupe à la traîne

Condition animale : la Guadeloupe à la traîne

Bien que la Guadeloupe soit un territoire français, et que la loi française s’y applique, la situation au regard de la condition animale y est assez différente d’en métropole.
65% des chiens sont attachés avec une longueur de chaîne de 2,30 m (la loi impose 3,50 m minimum) et ne sont jamais détachés. Leur espérance de vie est de 2 à 3 ans (contre 11 en métropole). Les chiots et les chiens sont jetés à la décharge où ils renforcent le nombre de chiens errants.
Les chats sont trop souvent attachés avec une ficelle, les cochons et les bovins sont attachés au piquet, souvent mal abreuvés, parfois insuffisamment nourris.
Exception à la loi française, les ovins ne sont pas immatriculés et il est toléré de ne pas les emmener à l’abattoir pour les tuer. Il est aussi courant de les jeter à la décharge encore vivants lorsqu’on les estime "perdus".
Les combats de coqs ont toujours lieu : on leur coupe le bout des ailes et on leur plume à vif les cuisses et le ventre, puis on leur attache des ergots en métal et on parie en buvant du rhum !


Pour obtenir d’autres informations, voir des photos, et surtout venir en aide aux associations de protection animale dans les DOM-TOM, vous pouvez contacter :
Secours Protection Animale Marie Galante et Guadeloupe
192 Route de dolé
Dos d âne
97113 Gourbeyre
Site web : http://www.spa-marie-galante-guadel...