Accueil > Informations > Médias > Pour un animal, mieux vaut être maltraité en Angleterre que chez (...)

Pour un animal, mieux vaut être maltraité en Angleterre que chez nous

En Grande-Bretagne, un jeune homme a été condamné à neuf semaines de prison pour avoir tué son hamster en le jetant dans un micro-ondes. Les policiers avaient retrouvé le cadavre de l’animal dans une poubelle, et il présentait des lésions étranges dues aux radiations. Ils n’avaient alors pas mis longtemps à retrouver son propriétaire, dénommé Anthony Parker, qui avait avoué avoir eu une dispute avec sa fiancée sous l’influence de l’alcool, et avoir fait cuire son hamster dans un accès de colère.
Cette affaire britannique est à mettre en relation avec une autre affaire bien française celle-là : la fondation 30 millions d’amis s’était penchée sur le cas de Victor, un croisé labrador sous-nutri que le propriétaire avait jeté par la fenêtre. Il a été reconnu coupable d’actes de cruauté envers animaux par le tribunal de Pau, mais n’a été condamné qu’à une amende de 500 euros avec sursis !
Voilà qui met en relief les différences de traitements des animaux en France et chez certains de nos voisins européens. Plus que jamais, signez la pétition "justice pour les animaux" ! www.justice-pour-les-animaux.org


22/09/2010.