Accueil > Informations > Vie associative > Chasse : lettre ouverte à un maire de Corrèze

Chasse : lettre ouverte à un maire de Corrèze

Monsieur le Maire,
Nous avons été avisés de la propagande sur la chasse et ce, par le biais d’affiche sur le fronton de votre mairie de la commune de Lamazière-Basse : « La chasse une chance pour nos villages ».
Le monde de la chasse aimerait faire admettre et laisser croire au grand public qu’elle est une activité vertueuse et même un plus pour l’humanité puisqu’elle serait bénéfique à l’éducation des enfants et à l’animation dans les villages.
Or, qu’en est-il de la réalité des propositions des chasseurs ? Le monde de la chasse impose à tous une organisation des espaces naturels en faveur de son activité qui consiste, comme chacun sait, à traquer et tuer des animaux intitulés pour l’occasion : gibier ou nuisible. Ce faisant, il s’approprie les espaces naturels et interdit au commun des mortels non-chasseurs (98 % de la population) de pouvoir bénéficier de la quiétude et des bienfaits de son environnement naturel.
Le plus pour le village serait, souvent, un repas payant de « gibier » par an, et éventuellement un ball-trap.
Le moins : 6 mois de confiscation d’espace la semaine et les week-ends, avec toutes les victimes que l’on sait.
Le monde de la chasse voudrait également imposer sa façon de concevoir les rapports avec la faune sauvage. Il veut entraîner dans ses agressions brutales et violentes ainsi que vers une certaine forme de haine à l’égard de la faune, les jeunes, en les incitant à prendre un fusil et à tuer dès 16 ans avec un permis de chasse bradé à 50 %, les enfants des écoles en leur affirmant qu’il est nécessaire de tuer les animaux pour les aimer et les protéger présentant une vision rétrograde de la faune qu’il divise en 2 catégories :
1. le « gibier », espèce présente pour servir de cible vivante ;
2. les « nuisibles », espèces diabolisées, vécues comme concurrentes, détruites principalement à grands renforts de cruauté.
Cette façon, consternante de grossièreté de présenter la complexité des milieux vivants, est tout à fait choquante.
Nous le disons, il est temps que cela cesse. La chasse n’a plus sa place dans notre société qui souhaite faire partager à nos enfants, les valeurs de respect de la vie sous toutes ses formes, la nécessité de respecter les milieux naturels, la biodiversité, les équilibres naturels creusets de l’humanité.
La chasse peut et doit disparaître de notre paysage et être remplacée par une instance qui permettra d’établir dans une approche pacifique d’accommodation des espaces naturels et de la faune, les conditions d’une harmonie entre la vie moderne et les espaces naturels et être le carrefour d’une représentation équilibrée des intérêts de l’ensemble de la population.
Nous sollicitons de votre part une réponse et vous en remercions.
Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.


Communiqué de presse du RAC, 31/08/2010. Site web : www.antichasse.com