Accueil > Informations > Vie associative > Victoire historique : la Catalogne interdit la corrida

Victoire historique : la Catalogne interdit la corrida

Le mercredi 28 juillet 2010 est à marquer d’une croix dans les calendriers. Ne laissez jamais des gens vous dire que "signer des pétitions ne sert à rien" : 180 000 catalans avaient signé la pétition de l’association PROU, pour demander à leur parlement un débat sur la tauromachie. Ceci était déjà en soit exceptionnel. Pourtant, peu de gens croyaient à une issue positive, car même si la Catalogne n’est pas une région espagnole de grande tradition tauromachique, cela aurait constitué un énorme bouleversement dans le pays.
Pourtant, grâce à une campagne sans relâche des associations de protection animale espagnoles, après que 20 000 personnes aient manifesté dans les rues de Madrid et que 50 000 madrilènes aient demandé à leur propre parlement de discuter d’une loi similaire, après que 71 municipalités catalanes se soient déclarées "villes anti-taurines", le miracle s’est produit.
Le parlement de Catalogne a approuvé à la majorité absolue (pas un seul député absent sur les 132 membres du parlement (!) : 68 pour, 55 contre et 9 abstentions) une proposition de loi visant à interdire les corridas dans le nord-est de l’Espagne à partir du premier janvier 2012. Elle rejoint ainsi une autre province espagnole, l’archipel des Canaries, qui l’avait fait dès 1991. Rappelons que ce sont tout de même 18 000 taureaux et veaux qui sont au total massacrés dans les arènes espagnoles chaque année...
Les conservateurs espagnols et certains médias français ont soupçonné les parlementaires catalans d’arrières-pensées nationalistes et identitaires dans ce vote contre une tradition typiquement "espagnole". Mais avant le vote, le débat de ce mercredi a tourné essentiellement autour du caractère "cruel" ou non des courses de taureaux, et de la "liberté" de ceux qui veulent y assister.
A noter que le PP (Parti Populaire, de droite, d’opposition) devrait faire appel de la prohibition devant le Tribunal constitutionnel, ce qui pourrait prolonger le débat jusqu’à début 2012.
Cette évènement, largement relayé en France, a attiré l’attention des médias sur les deux députés Gaillard et Marland-Militello, qui ont récemment lancé une proposition de loi pour faire modifier la loi française qui autorise l’exception taurine. A ce jour, 58 députés l’ont déjà signée. Plus que jamais, il est essentiel de contacter vos députés pour leur demander de soutenir cette proposition !! Consultez la liste sur : http://petition-anticorrida.com/pro....
La contestation gagne désormais la région madrilène, même si elle a moins de chance de passer. Les associations de protection animale ont déjà recueilli 51 609 signatures, donc plus que les 50 000 nécessaires pour imposer au parlement un débat sur le sujet. C’est déjà en soit une grande victoire, d’autant plus que la tauromachie traverse une autre crise ; le secteur, qui brasse 2,5 milliards d’euros et emploie 20 000 personnes, a vu ses spectacles chuter de 23 % de 2009, laissant plusieurs éleveurs dans un embarras certain.