Accueil > Informations > Chroniques > Sciences enjeux santé, n°56

Sciences enjeux santé, n°56

Mars 2010/ 16 p./ A4/ 4 €

Dans ce numéro, l’association Pro anima, qui lutte contre la vivisection, utilise un vocabulaire peu accessible au profane, ce qui rebutera le lecteur lambda ; d’un autre côté, elle s’adresse aussi à la communauté scientifique, et ces articles, qui font preuve de sérieux, apportent de la crédibilité à son approche.
Ils traitent de différents colloques auxquels ses membres ont participé (à l’Assemblée nationale notamment), de sa campagne à l’intention des députés européens, et dressent des comptes-rendus de stands ou d’interventions dans la presse...
Une université russe vient de mettre fin aux expériences sur les animaux. A ce propos, Pro anima se bat pour qu’enfin les étudiants français puissent suivre des cours de biologie sans faire appel à l’expérimentation animale.
Une colonne édifiante cite quelques exemples de médicaments autorisés sur le marché, dûment testés sur les animaux,... et qui ont pourtant fait de nombreuses victimes.
Un petit article fait la promotion de l’homéopathie pour nos animaux domestiques, et un autre vante les mérites d’une entreprise anglaise qui cultive des cellules pour éviter le recours à des tests sur les animaux.
Cette revue est trimestrielle, et l’association tient à votre disposition une petite boutique d’affiches, de cartes postales, de T-shirts, et de dépliants à distribuer autour de vous.


Pro Anima, 84 rue Blanche, 75009 Paris. Site web : www.proanima.fr