Accueil > Informations > Médias > Exposition de cochons tatoués

Exposition de cochons tatoués

L’artiste belge Wim Delvoye propose une exposition à Nice, du 13 février au 23 mai. Une partie de son œuvre est composée de cochons tatoués, ce qui provoque la colère des associations de protection des animaux.
A noter que l’exposition avait été interdite à Shangaï en 2008.
L’artiste vit grâce à ses provocations ; en 2000, c’est lui qui avait présenté au public Claoca, une "machine à caca" reproduisant le processus de la digestion.
Ici, il s’agit de sept jeunes cochons qui ont été élevés dans une ferme chinoise, anesthésiés deux heures par semaine pour être tatoués, puis empaillés. Pourquoi en Chine ? Parce que ce pays est peu regardant sur les conditions de vie des animaux ?
Des militants avaient organisé un rassemblement devant la salle le jour du vernissage. Wim Delvoye a tenté d’en frapper un et en a étranglé une autre ; une plainte en justice à été déposée.
Considérant que les animaux ne sont pas des objets, que les tuer pour un spectacle ou pour de l’art est inacceptable d’un point de vue éthique, nous vous incitions à signer la pétition en ligne :