Accueil > Informations > Vie associative > Sangliers : reportage partisan au 20 h de France 2

Sangliers : reportage partisan au 20 h de France 2

La télévision nationale, France 2, sombre dans la propagande primaire des chasseurs en alarmant le public sur la prolifération effrayante des sangliers. Le reportage du journal de 20 heures sort manifestement d’une officine de propagande de la chasse.
Les chasseurs sont contraints de tuer de plus en plus de sangliers, cinq cent mille cette année (!), et la population de ces animaux croît sans cesse, un million cinq cent mille, présentement.
Étrange : plus on en tue, plus il y en a ! Serait-ce que le sanglier, tel l’amibe, meurt en se multipliant ?
Le journaliste, qui ne mérite sans doute guère ce titre honorable, ne s’interroge nullement sur ces explosions cataclysmiques de sangliers dans les campagnes.
Et puis, le sanglier fait d’énormes dégâts, y compris dans les jardins, provoque des accidents de la circulation.
Questions au pseudo-journaliste :
Qui tue davantage en ce pays, le sanglier ou le chasseur ?
Qui insécurise les promenades automnales et hivernales, les bêtes noires ou les fusils ?
Pourquoi le sanglier d’aujourd’hui se reproduit davantage que celui d’hier ?
Où sont les prédateurs de marcassins, tels que loups et lynx ?
Le sanglier ne serait-il pas un animal fréquentable, intelligent, pas moins sympathique que le chien et bien sûr beaucoup plus que le tueur à gros fusil ?
La disparition des prédateurs, les croisements entre sangliers et porcs domestiques, les lâchers clandestins, ces faits avérés n’intéressent pas le petit publicitaire de la mort loisir.
Il est vrai que le parti politique des chasseurs, groupuscule déclinant, fusionne avec le parti inique, le parti de l’argent, des affaires, des promoteurs et aménageurs, parti propriétaire des médias.
Amis des animaux et de la nature, sachez-le, vos voix sont censurées et si on parle de vous uniquement pour vous caricaturer, on ne vous laisse jamais la parole dans les médias sous contrôle.
C’est bon signe : les réactionnaires, traditionalistes, adeptes de l’animal machine, ont peur de vous, de vos idées, de la vérité. Alors, comme tous les régimes aux abois, les réactionnaires recourent aux mensonges, à la lourde propagande, à la censure.
La vérité : l’animal est un être sensible et la nature appelle notre respect.
La chasse nie radicalement ces vérités. Abolissons-la !


Communiqué de presse du CVN, 19/02/2010. Site web : www.ecologie-radicale.org