Accueil > Informations > Médias > Sarkozy, les animaux et l’environnement

Sarkozy, les animaux et l’environnement

On connaissait le goût de Nicolas Sarkozy pour les corridas.
On connait maintenant son penchant pour la chasse. Son parti politique s’est allié à Chasse Pêche Nature et Tradition pour les élections régionales.
Début février, une autre nouvelle avait fait un mini scandale dans les médias ; on apprenait que le président reçoit une fois par mois une trentaine de "privilégiés" conviés à des battues sur les 160 hectares du domaine du château de Chambord. Or, ces "chasses présidentielles" avaient été abandonnées sous Jacques Chirac.
C’est Pierre Charon, ami et conseiller du président, chasseur de longue date, qui a remis au goût du jour cette tradition monarchique. On y met les petits plats dans les grands : cérémonie entourée de la Garde républicaine, luxueux diner dans la grande salle du Château, invités de la haute société triés sur le volet (grands patrons, parlementaires, préfets, ministres, chefs d’État étrangers). Le tout en toute confidentialité ; le contribuable n’a pas le droit d’en connaitre ni le coût, ni le nom des invités.
Autre bourde qui a récemment fait grand bruit ; les propos de Nicolas Sarkozy tenus lors du salon de l’agriculture : "je voudrais dire un mot de toutes ces questions d’environnement. Parce que, là aussi, ça commence à bien faire" ...Lui qui affirmait croire en une "agriculture durable", il semble privilégier les choix à court terme, aux antipodes complet des engagements pris par son propre gouvernement lors du Grenelle de l’environnement.

Note au 28/06/2010 : pour des raisons de restrictions de budget, l’Élysée vient de mettre un terme aux "chasses présidentielles" rétablies par Nicolas Sarkozy. Comme quoi la crise a aussi du bon !


04/03/2010.