Accueil > Informations > Médias > Des réserves d’obscurité

Des réserves d’obscurité

On n’arrête pas le progrès. L’homme réinvente... la nuit.
Hormis le gaspillage évident d’électricité que représentent les néons des enseignes et les lampadaires des routes, l’absence de nuit noire dans de nombreuses parties du globe pose vraisemblablement des problèmes de sommeil, de stress aux hommes, mais également des troubles de l’orientation chez les oiseaux migrateurs ou des perturbations de la photosynthèse chez les végétaux.
Une nouvelle réserve d’obscurité vient donc d’être créée en République Tchèque. Il en existe quelques rares autres au Canada, États-Unis, Italie, Slovénie,...
Elle mesure 75 km² et toutes les sources lumineuses y sont éteintes dès que la nuit tombe. On peut désormais y observer les étoiles par milliers, comme au bon vieux temps...


07/01/2010.