Accueil > Informations > Vie associative > Un baleinier japonais éperonne un bateau de Sea shepherd

Un baleinier japonais éperonne un bateau de Sea shepherd

Après avoir envoyé par le fond plusieurs baleiniers au cours de l’histoire, c’est cette fois-ci au tour de l’association américaine Sea shepherd de perdre un navire ;
le nouveau et coûteux trimaran furtif de l’association, l’Ady Gil, a été détruit aujourd’hui par un bateau japonais. Les six membres d’équipage ont été secourus par un autre bateau de Sea shapherd présent sur zone et sont sains et saufs.
Le navire de sécurité japonais Shonan Maru 2 a délibérément foncé sur le bateau de Sea Shepherd et lui a arraché toute la proue. Son coût est estimé à un million d’euros, et c’est une lourde perte pour l’association qui ne sera vraisemblablement jamais remboursée par les japonais.
L’Ady Gil a une ligne futuriste, il est ultra-rapide, en fibre de carbone et est recouvert d’une peinture qui le rend quasi-invisible aux radars. Il peut ainsi s’approcher des baleiniers pour les surveiller.
Les bateaux de Sea sheperd patrouillent dans l’océan antarctique depuis début décembre pour lutter contre la pêche à la baleine, interdite depuis 1986 mais pratiquée sous le manteau par les navires japonais.


05/01/2010. Informations : http://www.seashepherd.fr