Accueil > Informations > Médias > Poitou-Charentes : 9000 canards détruits

Poitou-Charentes : 9000 canards détruits

Un cas de grippe aviaire (H5) a été détecté mi-novembre dans le département des Deux-Sèvres. Les services vétérinaires ont décrit le virus comme "faiblement pathogène", "non transmissible à l’homme", et ont affirmé qu’il n’y avait "pas de quoi s’alarmer".
Malgré cela, et conformément à la réglementation française, les 9 000 palmipèdes de l’élevage, destinés à être gavés, ont été abattus. Une zone de surveillance d’un kilomètre a été instituée autour de l’exploitation. Seule bonne nouvelle, les lâchers de gibiers sont désormais interdits dans ce secteur.
Deux questions sautent à l’esprit :
Pourquoi autorise-t-on en France des élevages de plusieurs milliers de volatiles ? Le mal-être des animaux y est évident, en plus il n’y a rien de pire pour favoriser la propagation des épidémies.
Si la maladie est décrite par les spécialistes comme bénigne, pourquoi alors tuer tous ces animaux inutilement ? Ce ne sont pas des objets mais des êtres vivants ; leur vie ne vaut-elle pas plus que des profits ?


17/11/2009.