Accueil > Informations > Vie associative > Scandaleuse régularisation d’un hippopotame de cirque

Scandaleuse régularisation d’un hippopotame de cirque

L’Etat, à l’image du cirque, nous présente de belles intentions comme "les rencontres animal et société", mais dans les coulisses soutient l’exploitation animale. Ainsi, "Pompom", femelle hippopotame, provenant d’un zoo italien et détenue illégalement depuis de nombreuses années vient d’être régularisée par la Préfecture des Bouches du Rhône suite à un avis favorable du Ministère de l’écologie.
A noter que les plusieurs plaintes pour détention illégale de cet animal ont été classée sans suite...
L’association Code animal est intervenue auprès de la Préfecture en février dernier, rappelant les positions du Ministère de l’Ecologie à ce sujet depuis plusieurs années :
Ainsi Madame la Ministre de l’environnement Dominique Voynet estimait que ces animaux ne présentent « aucune aptitude particulière au dressage en vue de l’exécution d’un numéro (1) », puis le ministre de l’écologie Serge Lepeltier répondait à un député en ces termes : « les autorisations administratives précitées ne sont pas octroyées pour certaines espèces présentant des inconvénients majeurs dans les cirques : il s’agit notamment des hippopotames, des rhinocéros et des girafes (2) ». Alors que Monsieur Jacques Wintergest alors vétérinaire Inspecteur en chef à la direction Nature et Paysage du ministère de l’écologie (et toujours en poste dans ce service actuellement) déclarait que « les conditions de détention et de présentation des hippopotames ne permettent pas d’assurer le respect des exigences physiologiques de ces animaux (3) » !
Aujourd’hui, l’Etat s’abaisse clairement face au lobby du cirque et à sa pression, en régularisant des animaux qui n’ont clairement pas leur place dans des établissements itinérants. Un hippopotame est un animal grégaire, aussi cet animal est détenu dans des conditions qui ne sont pas compatibles avec ses besoins physiologiques.
Code Animal posera dès lors très prochainement une nouvelle plainte pour non application de l’article L.214.1 du Code rural.
Nous vous invitons à faire part de votre indignation à Mr Le Préfet, représentant de l’Etat :
Monsieur Le Préfet Michel Sappin
Préfecture des Bouches-du-Rhône
Bd Paul Peytral
13282 Marseille Cedex 20.

(1) Courrier de Madame Dominique Voynet - 21/03/2000
(2) Réponse publiée au JO le : 07/12/2004 page : 9733
(3) Courrier de Mr Jacques Wintergest - 01/10/2001


21/09/2009.
Lire le site de Code animal, notamment le rapport sur les hippopotames :
http://www.code-animal.com