Accueil > Informations > Médias > Disparition programmée du thon rouge

Disparition programmée du thon rouge

Les spécialistes de la vie marine jugent les quotas de pêche au thon rouge trop élevés (22000 tonnes de poisson), mais si l’on compte toutes les fraudes, c’est plus du double qui a été prélevé en 2008 !
En 2008, l’Agence européenne de contrôle des pêches a constaté 55 infractions pour 201 contrôles en mer (soit un bateau sur quatre !). Idem pour les remorqueurs contrôlés, dont 40% ne disposaient pas de la documentation obligatoire sur l’origine des poissons, ou de la balise pour les localiser en permanence. L’Agence a également constaté un usage fréquent d’avions de surveillance (pour repérer les bancs de poissons) alors que c’est interdit par la loi.
Selon le responsable des thoniers français, qui réclame toujours des quotas plus élevés, les bateaux se rendront ensuite "en Afrique du Sud, à Maurice, dans l’océan Indien, ou ils feront autre chose". Ben oui, après avoir écumé les eaux européennes, autant aller piller celles des pays du tiers-monde, ils seront sûrement moins regardant niveau contrôles !


15/04/2009.