Accueil > Informations > Vie associative > Une chasse durable ?

Une chasse durable ?

Non, Monsieur le ministre, nous n’accepterons jamais votre "chasse durable".
Pris d’un soudain vertige de soumission, le ministre de l’écologie s’agenouille devant sa majesté cynégétique, récitant stupidement les dogmes de la propagande du lobby chasse.
Il est bien naïf ce ministre pour s’imaginer que dans ses profondeurs la société qui la rejette va demain accepter la mort loisir et cette guerre ignoble faite à la Nature.
Quand bien même deux ou trois protecteurs de la Nature collaborent aux "Grenelles" et autres "tables rondes", l’opinion publique n’en demeure pas moins hostileau loisir cynégétique.
La preuve :
- Les chasseurs veulent pénaliser l’entrave à la chasse. Bien sûr, ce n’est nullement pour se protéger des "hunt saboteurs" qui ne les agressent jamais, mais pour prévenir l’effet d’image et les retombées médiatiques des actions totalement pacifiquescontre les chasses à courre. Le droit actuel punit les atteintes aux biens et aux personnes, chasseurs ou non. Les opposants ne commettent aucune infraction, ne perpétuent aucune violence (pas si bêtes !). Ils font une action purement psychologique à destination du grand public afin que ne s’applique pas l’adage : "silence, on tue". Les tueurs doivent être montrés, dénoncés, et leurs pratiques sanglantes méritent la pleine lumière.
- La jeunesse se détourne de la chasse et demain les cynégécrates devront payer les gens pour qu’ils s’adonnent au plaisir d’ôter la vie à des oiseaux et à des mammifères. Pour l’heure, ils bradent le permis de chasser.
Parce que, par-delà l’indéniable faiblesse des associations de défense du vivant, celles qui résistent et celles qui discutent avec le pouvoir, il y a une
évolution irrésistible des mentalités.
Nos contemporains aiment de moins en moins les tueries indéfendables d’animaux bien souvent relâchés pour alimenter le stand de tirs.
Non, Monsieur le Ministre, votre chasse ne sera pas durable. Elle ne sera pas acceptée par nous. Demain, un homme de mieux, un homme d’Etat, un responsable aura le courage de l’abolir et alors tout le monde trouvera qu’il avait bien raison. Mais, cet homme d’Etat, ce responsable, cet esprit de mieux, ce ne sera pas vous, Monsieur le ministre !

Lettre écrite suite à une information du 17/03/2009 :
un guide interprétatif pour une chasse durable dans le cadre de la directive oiseaux à été rédigé par des associations de chasseurs et des associations de protection de la nature, au niveau européen. Le ministre de l’Écologie Jean-Louis Borloo a indiqué que « la chasse fait partie intégrante du projet de développement durable des territoires et du Grenelle Environnement. Il nous faut une chasse responsable et acceptée par tous ».


Communiqué de presse du C.V.N., 18/03/2009. Site web : www.ecologie-radicale.org