Accueil > Informations > Médias > Trois chasseurs poursuivis en justice

Trois chasseurs poursuivis en justice

"Trois chasseurs vont être poursuivis devant le tribunal correctionnel du Havre (Seine-maritime) à la suite d’incidents survenus samedi dans l’estuaire de la Seine, alors que des chasseurs avaient décidé d’anticiper l’ouverture de la chasse au gibier d’eau, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.
Deux d’entre eux ont été convoqués le 19 septembre devant ce tribunal correctionnel pour répondre de "violences, menaces et actes d’intimidation destinés à amener une personne dépositaire de l’autorité publique à s’abstenir d’un acte relevant de ses fonctions". Ils sont soupçonnés notamment d’avoir frappé des gardes-chasses qui accompagnaient l’un des leurs qui venait de dresser un procès-verbal à un chasseur contrevenant.
Ces deux chasseurs interpellés mercredi matin par les gendarmes du Havre et placés en garde à vue ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire jeudi matin. Ces chasseurs, qui ont notamment obligation de remettre à la justice les armes qu’ils détiennent, encourent une peine de dix ans de prison.
Un troisième chasseur placé en garde à vue quelques heures mardi a été convoqué le 21 septembre devant ce même tribunal correctionnel pour répondre "d’action de chasse en temps prohibé". Il encourt une peine de quatre mois de prison et un retrait du permis de chasse durant cinq ans.
Les chasseurs à l’origine de la manifestation de samedi qui s’est terminée par des échauffourées estiment trop tardive la date d’ouverture de la chasse fixée au 10 août. Ils protestent aussi contre la suppression de quatre de leurs gabions prévue dans la cadre de la création d’une réserve naturelle dans l’estuaire".