Accueil > Informations > Médias > Œufs de batterie : un petit pas en avant

Œufs de batterie : un petit pas en avant

Deux leaders de l’agro-alimentaire, McDonald’s et Unilever, ouvrent les cages aux oiseaux : ils viennent de renoncer officiellement à s’approvisionner en œufs issus de poules élevées en cages. Ils ont reçu à Bruxelles, des mains notamment de la P.M.A.F., un prix européen récompensant leur politique d’achat attentive au bien-être des animaux.
Pour la 2ème année consécutive, le prix européen des « Good egg awards » a été décerné aux enseignes du secteur alimentaire impliquées contre l’élevage en batterie des poules pondeuses, engagées à ne plus commercialiser d’œufs produits par des poules élevées en cages. L’œuf de batterie domine encore le marché européen avec 80% du total des poules élevées. Aux côtés d’autres sociétés européennes primées, les deux multinationales McDonald’s et Unilever contribueront à ouvrir les cages de plus de 10 millions de poules pondeuses en Europe.
Pour Keith Kenny, de McDonald’s Europe : "Nos consommateurs font preuve d’un intérêt croissant pour le bien-être animal et le développement durable. Nous croyons aussi en la justesse de ce choix".
Parmi les autres lauréats, Unilever est le second plus gros producteur du secteur alimentaire en Europe. Plus aucun œuf produit par des poules en cages n’entrera dans la composition des mayonnaises et sauces commercialisées par le groupe (Maille, Amora, Hellmann’s, Calvé) d’ici 2010, dans 11 pays d’Europe, dont la France.


Source : newsletter de la P.M.A.F.