Accueil > Informations > Médias > Jugement mitigé à l’encontre des anti-ours

Jugement mitigé à l’encontre des anti-ours

Dix opposants à la réintroduction de l’ours ont été condamnés par la cour d’appel de Toulouse à 6796 euros de réparations pour dégradation de biens publics lors d’une manifestation anti-ours à Arbas (Haute-Garonne), qui avait fait beaucoup de bruit en 2006.
Les personnes condamnées devront également régler 2000 euros de frais de justice pour ces dégradations commises dans la commune d’Arbas. En première instance, ils avaient été condamnés à verser solidairement 4300 euros de dommages et intérêts à la commune d’Arbas.
Pour Philippe Lacube, porte-parole de l’Association pour la sauvegarde du patrimoine pyrénéen (Aspap) : "la somme d’environ 6700 euros reste importante, mais nous avons la satisfaction de savoir qu’elle ne représente que 10 à 11% des demandes du maire d’Arbas". Il a ajouté que les éleveurs n’engageraient pas de pourvoi en cassation, et a critiqué l’attitude du maire d’Arbas qui les poursuit en justice.
François Arcangeli, le maire d’Arbas, réclamait 17844 euros au titre de réparations des dégradations et 20000 euros pour le préjudice lié à l’image du village. D’après lui, "le premier jugement était très en deçà d’un équilibre et là, on s’y est approché". Le montant des dégradations équivaudrait à 10% du budget de la commune.


Source : enviroweb, 27/11/2007