Accueil > Informations > Médias > Les singes nous talonnent...

Les singes nous talonnent...

Le mythe de la planète des singes n’est peut-etre pas si loin...
Une équipe internationale de chercheurs vient de confirmer que des chimpanzés de Côte d’Ivoire utilisaient déjà des outils pour casser les noix il y a quatre mille trois cents ans, alors que les scientifiques pensaient que l’utilisation des outils par ces primates était contemporaine.
Sachant depuis 1978 que les chimpanzés cassent des noix avec des pierres, les auteurs de l’étude ont cherché à savoir depuis combien de temps ils le faisaient. Pour cela, ils ont travaillé sur les matériaux lithiques du site qu’ils ont comparés à d’autres roches présentant des traces de percussion. Sur certains d’entre eux, ils ont découvert les restes fossilisés de noix, signe que les chimpanzés se servaient de ces pierres - de la taille d’un melon, trop grosses pour avoir été utilisées par des humains - pour ouvrir la coque très dure de ce fruit et en retirer les amandes multiples.

Les auteurs estiment que cette découverte appuie la théorie selon laquelle humains et grands singes auraient hérité de certains savoir-faire d’un ancêtre commun. « Ce qui irait dans le sens d’une confirmation de plus quant à l’origine commune de ces deux espèces », commente Hedwige Boesch, de l’Institut Max Planck à Leipzig.
La première scientifique à avoir observé des chimpanzés sauvages utilisant divers outils pour piéger des fourmis, des termites ou pour recueillir la cervelle des singes qu’ils avaient tués fut Jane Goodall. C’était en Tanzanie, en 1963. Au début des années 1980 viennent ensuite les premières descriptions de percuteurs et d’enclumes qui servaient à casser les noix et qui étaient utilisés par les chimpanzés d’Afrique de l’Ouest.


Source : Le figaro, 14/02/2007.