Accueil > Informations > Vie associative > Action Peta en Egypte

Action Peta en Egypte

Un poulet géant agressé devant un restaurant KFC du Caire.

Un militant de la défense des droits des animaux, déguisé en poulet géant, a manifesté samedi devant un restaurant de la chaîne de fast-food américaine KFC du Caire avant d’être jeté à terre par les employés et brièvement interpellé.
Durant les échauffourées, la tête de poulet de Jason Baker, un Américain membre de l’organisation américaine People for the Ethical Treatment of Animals (PETA), a été arrachée par les employés.

PETA mène une campagne internationale pour protester contre le traitement infligé aux volailles par les fournisseurs de Kentucky Fried Chicken, qui propose des plats à base de poulet frit.

Nadia Montasser, représentante de PETA qui accompagnait M. Baker, a expliqué que l’organisation ne visait pas spécialement KFC en Egypte mais appelait un boycottage international de la chaîne. PETA affirme que les poulets sont soumis à des traitements et des méthodes d’abattage cruels.

Les deux militants ont ensuite été interpellés par les forces de sécurité, avant d’être relâchés peu après. "Si c’est comme ça qu’ils traitent les êtres humains, imaginez comment sont traités les poulets", a lancé Nadia Montasser.

Le directeur du restaurant égyptien, situé en plein coeur du Caire, a affirmé n’avoir "aucune relation" avec KFC en dehors de l’Egypte. "Nous sommes une entreprise égyptienne, avec des employés égyptiens et nos fournisseurs sont égyptiens", a-t-il affirmé.

Selon Tariq Taoufiq, vice-président de la chambre de l’industrie alimentaire, les chaînes de restauration rapide en Egypte utilisent des abattoirs de pointe. "La manière dont on traite les poulets a un impact important sur leur goût. Si on traite bien la volaille, et qu’elle reste calme, alors la viande est beaucoup plus tendre", a-t-il assuré.

En mai 2006, Jason Baker s’était déguisé en mouton et avait offert des fleurs à l’ambassade d’Australie au Caire après que les autorités australiennes eurent recommandé de suspendre les exportations de moutons vers l’Egypte en raison de l’état de ses abattoirs.


Source : Yahoo actualités, 17/02/2007